Une nouvelle habitude


En regardant mon blog, je réalise qu’il ne rend pas compte du tout de l’activité réelle de Podmytube. A première vue, on pourrait même croire que le service est mort ou presque. De temps en temps un article voit le jour mais, tu en conviendras, cela s’apparente plus à un spasme qu’à une routine de communication bien huilée. Il est plus que temps d’y remédier, et voila donc comment je vais m’y prendre.

Depuis que j’ai lancé Podmytube, je ne sais pas trop comment communiquer dessus. Est ce que c’est bien de dire cela ? de faire cela ? est ce que cela fait pro ? Résultat, en 1 an d’existence il y a très peu d’articles et ils sont tous très datés. Lorsque j’arrive sur un service et que je vois un tel manque d’activité j’ai tendance à penser que le service est mort ou quasi. Pourquoi en viendrait tu à penser différemment ?

J’ai lu pas mal de bouquins d’entrepreneurs (dont le dernier est « internet est une table pour deux ») et j’ai pris conscience que peu importe le résultat il faut commencer par se lancer. Personne ne va le faire à ma place d’ailleurs personne ne pourrait le faire. Si je ne communique pas sur Podmytube c’est comme si le service était d’ores et déjà mort. Et non le service n’est pas mort, bien au contraire.

Activité ralentie en mars

En temps normal, je travaille sur Podmytube 2 soirs sur 3 et durant le week-end. Pourquoi seulement le soir et le week-end ? Parce que, depuis décembre 2017, je suis développeur chez Airbus également. Du coup cela ne me laisse que les créneaux soirs et week-end pour travailler sur Podmytube. D’un côté je le regrette, de l’autre Podmytube ne me permet actuellement pas de tirer un revenu. J’ai bon espoir que cela change un jour prochain, mais, pour le moment il est déficitaire.

Depuis la mi février est venu se rajouter une complication qui ne me permet plus de travailler comme d’habitude sur Podmytube. En effet, ma fille à subi une opération des 2 pieds. Elle doit donc restée alitée pendant 2 mois dont 1 mois sans appui du tout. J’ai racontée toute l’histoire de ma courageuse petite fille sur mon blog personnel si cela t’intrigue. Pour résumer rapidement, dans un souci de praticité, on a installé son lit médicalisé dans le salon pour qu’elle soit avec nous en journée et l’un de nous dort dans le salon. Le bureau (et mon ordi) étant dans le salon, le coucher de ma fille interrompt donc toute activité informatique dans la maison. J’ai bon espoir de reprendre ma routine de dev début avril.

La mesure d’audience par Podmytube

Pour revenir un peu en arrière, et, changer de sujet, début février j’ai tout de même mis en production une fonctionnalité importante sur Podmytube. Mais avant de t’en dire davantage il faut que je revienne encore en arrière.

Au lancement de Podmytube je pouvais générer un podcast à partir d’une chaine Youtube, tout allait bien. Mais pour valider le service, j’avais besoin de savoir si le podcast intéressait des gens. Il me fallait donc mesurer l’audience de chaque podcast. Pour se faire j’avais 2 solutions. Soit je développais une mesure d’audience, soit je passais par une solution tierce. J’ai retenu la seconde solution pour plusieurs raisons :

  • La première était que je pensais avoir besoin de stats pour « prouver » qu’un podcast complémentaire d’une chaine Youtube était une bonne chose.
  • La seconde était que Podtrac (le service tiers que j’ai utilisé) était l’outil de référence pour la mesure d’audience des podcasts.
  • La dernière étant que malgré mon passé chez eStat (solution de mesure d’audience), je n’avais pas le temps d’en développer une de mon côté.

Podtrac est un très bon outil, malheureusement il me donnait tout de même du travail. Il fallait que j’inscrive chaque podcast produit par Podmytube sur Podtrac et surtout, chaque mois j’envoyais un rapport personnalisé à chacun de mes clients. J’aurai pu leur dire qu’ils pouvaient s’inscrire sur podtrac et ajouter leur podcast par eux mêmes mais certains ne l’aurait pas fait. En prime je n’y ai pas pensé. Pour moi je DEVAIS pouvoir leur fournir des stats et c’était tout.

Pour les premiers clients, collecter les mesures sur Podtrac, en faire un rapport personnalisé et l’envoyer par mail ce n’était pas trop long. Lorsque le nombre de clients à approché la trentaine, cela à commencé à devenir chronophage. Tous les 1er du mois je passais entre 3 et 4 heures à faire ce travail.

Il y avait de bons côtés à faire ce rapport. Le premier étant que je voyais une évolution positive pour la plupart des podcasts de mes clients. Certains ont même considérablement grandi passant de 0 à plus de 100 abonnés en quelques semaines. Fin janvier 2018, voici ce que Podtrac me donnait comme « audience »

  • 8 podcasts ont une audience supérieure à 100
  • 2 podcasts ont une audience supérieure à 500 abonnés et 2 autres en étaient très proches
  • 1 podcast a lui dépassé les 3000 abonnés

Ces chiffres m’ont ainsi permis de valider l’idée derrière Podmytube, à savoir, une chaine Youtube peut tout à fait être suivie en podcast. Les poditeurs ne sont pas différent des « Youtube users », ils aiment les bons contenus.

Depuis février 2018, donc, Podtrac, c’est fini, les clients de Podmytube peuvent accéder à leur rapport quand ils le veulent, ils ne sont plus dépendant de ma personne. Les rapports sont succincts pour le moment car ils n’affichent que le nombre d’épisode téléchargés, par jour, MAIS, j’enregistre déjà les mesures sur les applications des poditeurs. Il ne me reste plus qu’à faire la présentation de cet indicateur (sans doute un camembert).

Des informations pour le monde des podcasts

Un autre avantage que de faire les statistiques d’audience par moi-même c’est que je compte bien publier des statistiques anonymes d’audience globales et d’utilisation des applications. Mon but étant de montrer que le podcast est un média en croissance perpétuelle. Moins fulgurante que Youtube certes mais toujours d’actualité. Je compte également publier un baromètre des applications de podcasts qui permettra :

  • aux poditeurs de voir quelles sont les « autres » applications de podcasts
  • aux éditeurs de voir comment évolue l’usage de leurs applications.

Ces 2 parties seront gratuites mais devrait me permettre de communiquer autour de Podmytube et, ainsi d’accroitre son « aura » d’outil pratique et sympa 🙂

 

Démarche commerciale et prospect

J’ai été approché par plusieurs chaines ces dernières semaines. C’est agréable de voir que l’usage se répand (tout) doucement. L’année dernière je n’avais que peu de demandes. Cette année j’en ai au moins une par semaine. Certaines me trouve grâce à la vidéo de Jeanviet, d’autres via le bouche à oreille. Le résultat étant que c’est beaucoup plus agréable d’être approché plutôt que de démarcher.

J’ai été approché notamment par la chaine « l’école des fanboys » qui, de mon point de vue de poditeur, me semble relativement connue. Disons que j’ai vu passer Teddy sur une partie des podcasts que je produit déjà via Podmytube et que je suis flatté que les gens qui ont fondé Les lutins du phoenix m’aient contacté. Reste à savoir si on arrivera à nouer un partenariat gagnant :).

De mon coté j’ai contacté Enzo Honoré, que j’ai entendu sur le podcast de Marketing Mania et dont la chaine me parait on ne peut plus adapté à un média comme le podcast. J’ai également relancé certaines chaines bien connues comme Bonjour tristesse, Le fil d’actu et Osons causer. Bonjour Tristesse ne semble pas du tout intéressé par le fait d’être diffusé en podcast (pour le moment). Le fil d’actu à décliné poliment ma proposition de partenariat sous un motif que j’avoue avoir du mal à comprendre. La surprise est venue d’Osons causer que j’ai finalement réussi à joindre. Eux ont accepté la proposition de partenariat mais semblent manquer de temps. On verra dans les jours/semaines à venir.

 

A court/moyen terme

Je te parlais d’une nouvelle habitude que je vais mettre en place, en fait, cela commence aujourd’hui. C’est très simple j’ai décidé de publier un article tous les vendredis sur la version française du site. J’y parlerai de l’actualité de Podmytube, de mes tentatives, de mes succès, de mes échecs, cela en toute transparence. J’y parlerai aussi sans doute de podcasts, je pense même à interviewer certains de mes clients actuels afin d’avoir leur ressenti sur l’appartenance à ce double univers (podcast + youtube).

Si le programme t’intéresse, reviens la semaine prochaine 🙂

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *